mardi 31 juillet 2012

n°6


 




L'année dernière je suis tombée dans Simone de Beauvoir. Avant de découvrir sa littérature, j'ai découvert la femme. Je ne sais pas bien pourquoi son autobiographie me fascine à ce point.
Mémoires d'une jeune fille rangée m'a transporté dans le processus même de remémoration. Une analyse, une compréhension après coup. 
La force de l'âge, étant plus ancré dans un contexte historique fort, est plus violent, plus amer. Simone de Beauvoir est plus dure avec elle-même, avec les choix qu'elle a pu faire. 
Il y a quelques semaine, je me suis attaquée à la première partie de La force des choses. Cette façon de parler d'un tout, d'un temps, d'une vie, d'évènements personnels mais parfaitement liés aux évènement historique me transporte. Je dévore chaque phrase. Je voyage avec elle. Je découvre son époque. Je découvre mon histoire. 

Je vais certainement mettre la main sur la deuxième partie avant la fin de l'été. 





dimanche 29 juillet 2012

Dame Courgette








Le collier-courgette de Dame Courgette.
Parfois, lorsqu'il fait beau, que je me sens bien et que le marché regorge de fruits et de sourires, je me retrouve à acheter des légumes uniquement pour leur dégaine, leur allure ou simplement leur humour.
Le temps de jeudi était merveilleux alors je suis repartis avec une courgette tordue. 
Courgette-collier
Courgette-coiffe

(merci Deborah d'avoir joué à Dame Courgette)





vendredi 27 juillet 2012

bleu•ciel•eau










Après midi à la campagne pour l'anniversaire d'Axel. 
Ne pas savoir si l'air est plus chaud que l'eau du lac et vice et versa. 
Un moment de détente incroyable.






mardi 24 juillet 2012

soleil

 
 
 








Deux jours incroyables. 
Un ciel tellement bleu, un soleil éclatant adouci par une légère brise. Un temps à pique-nique et siestes dans l'herbe.
Merci Ambre d'avoir mis l'été dans tes valises.






samedi 21 juillet 2012

sud

 
 





Peut-être parce que le ciel était plus bleu, les ombres plus tranchantes, la chaleur plus agressive. J'ai eu l'impression de voyager. 





jeudi 19 juillet 2012

A(vignon), A(mbre)

 
 
 



48h à avignon pour vivre un peu du festival. 
48h de soleil, de cigales, de plaisir, de coup en terrasse, de famille, de mistral, de détente, de rire.
C'était trop court mais tellement bon

48h après, j'ai 23ans. Je souris parce que Toulouse a un beau ciel bleu ce matin. Un anniversaire au soleil.

Deux jolies plantes sauf que l'une des deux est ma petites soeur qui part à Montpellier faire ses études à la rentrer. Je suis heureuse pour toi.








dimanche 15 juillet 2012

gerbera • rose









Regarder ses belles fleurs (au nom peu engageant) et remarquer une toute petite araignée. 
La photographie me fascine. Elle change notre façon d'aborder le monde qui nous entoure. Protégé par l'objectif je n'ai qu'une envie...agrandir encore et encore cette toute petite araignée. Vouloir observer son corps recouvert de poils, ses pates translucides, ses couleurs subtiles. 
J'ai du trop m'approcher. Elle s'est enfuie. 






vendredi 13 juillet 2012

tomates confites











L'été, j'ai besoin de grosses chaleurs, de cigales, de mistral et de soleil. N'étant pas dans le sud-est cette année, toute ces choses me manquent.
Lorsque j'ai vu la recette de tomates confites des 3 soeurs je me suis dit que je pouvais commencer par là. Avoir le goût des vacances en bouche.
Une recette simple et délicieuse pour avoir toujours un peu d'été dans son frigo.







jeudi 12 juillet 2012

n°5

 
 
 




Il y a un peu plus d'une semaine il faisait beau à Toulouse et j'ai eu envie de me trouver un nouveau roman (je venais de tenter de me plonger dans Lettres à un jeune poète de Rilke sans grand succès).
Je suis donc allé à Ombre Blanche. J'ai fait confiance à la sélection des libraires et attrapé L'oubli que nous serons de Héctor Abad. En même temps, la quatrième de couverture contenait les mots "mémoire", "famille", "petites choses de la vie"donc je n'ai pas eu l'impression de prendre un gros risque.
Au bout de trente pages mon ventre s'est noué, les larmes ont coulées. Je devais reprendre ma respiration entre chaque chapitre. 
Héctor Abad parle de son père, de sa famille, de la Colombie avec une sincérité qui ne tombe jamais dans l'obscène. Ses mots sont suffisamment fluides pour créer des va et vient naturels entre mémoire personnelle et historique.

Je pense être chanceuse cet été du côté de mes lectures. Chaque nouveau livre me touche plus que le précédent. 




(merci à Jenny pour la musique d'aujourd'hui...je ne m'en lasse pas)





mercredi 11 juillet 2012

"ma tatie chérie"













Jouer aux voitures, manger des biscuits, s'amuser dans le parc, faire des gâtés, grimper dans les bras, dessiner, s'approcher trop près de la barrière, gigoter toute la nuit, rigoler, chouiner, demander "pourquoi?", parler et grandir.
Trois tout petits jours en compagnie de mon frère, Noémie et leur fils, Victor, mon neveu. Celui que j'aime voir pour ce sourire incroyable qu'il peut m'offrir. 
Trois tout petits jours et j'ai le dos en compote, le cerveau retourné et l'appartement en chantier...Je ne suis que respect pour les parents de ces petites tornades.






samedi 7 juillet 2012

simple








Des haricots frais, un peu d'huile d'olive, un peu de citron, quelques morceaux de fromage de chèvre.
Simple. 

En ce moment du beau monde passe me voir à Toulouse. Moins de temps ici. Plus de temps dehors. 







mardi 3 juillet 2012

Medwinds (••)










Medwinds je vous en avais parlé ici et ici et aujourd'hui j'ai envie de vous présenter leur collaboration avec Henrik Vibskov. J'avoue être tombé sous le charme de cette collection du créateur danois. J'aime cette ambiance scout à la Wes Anderson, les coupes très sages mais plus décalées qu'elles en ont l'air et surtout, j'aime ces lunettes complètement à côté de toute logique.
La mode est belle lorsqu'elle s'amuse, lorsqu'elle invente des univers.
Cette collaboration me fait aimer Medwinds encore un peu plus car je la trouve inspirante.
J'ai pris beaucoup de plaisir à dessiner cette scout, à l'intégrer dans les créations d'Henrik Vibskov Les dessins sont venus tout seul, naturellement. Un réel plaisir. 





lundi 2 juillet 2012

vert

 
 
 









Premier prototype de mon nouveau projet. Je ne suis qu'à demi satisfaite pour le moment mais c'est normal je pense.
Découverte de mon objectif macro. 
Le ciel est comme j'aime ce matin donc je file en profiter.
Passez une belle semaine. 






dimanche 1 juillet 2012

canon









J'ai mal dormi. Trop excité pour que mon cerveau se relâche. Comme une gamine la veille de Noël.
Hier, au travail, je reçois un message de mon voisin : "J'ai ton colis"
Et ce n'est qu'à 21h passé (mes journées de travail sont longue...) que j'ai pu découvrir mon nouvel appareil photo. 
J'aurai pu passé ma nuit à jouer avec mais il me fallait quelques heures de sommeil pour paraitre en forme aujourd'hui à la boutique (oui oui...je travaille le dimanche). 

Merci merci merci encore pour ce cadeau. Je vais apprendre maintenant. 

(Le tonnerre est impressionnant à Toulouse ce matin. Pas très envie de sortir de chez moi).