samedi 30 novembre 2013

vert et blanc











Deux ou trois points de vus de l'extrême sobriété actuelle de mon bureau et une mise en abime de mon état. Ce week-end sera studieux. 
Heureusement que la grandeur de Jean Ficus, le nouvel arrivant, a trouvé une place dans ma chambre.










6 commentaires:

  1. J'aime toujours cette zenitude qui se dégage par chez ton toi virtuel :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On peut donc considérer cet endroit comme le parfait opposé de mon cerveau... :)

      Supprimer
  2. Hâte de voir ce bureau si minimaliste ! Et tout le reste ^^

    RépondreSupprimer